Five Kings – L’histoire de notre chute

FKings-400x400

De Olivier Kemeid

Théâtre du Trident

Du 12 septembre au 7 octobre 2017

http://www.letrident.com/pieces/five-kings

Synopsis

Ils sont cinq, ils se succèdent, se détestent, s’aiment, se trahissent, sont du même sang. Ils sont parfois père et fils, parfois ennemis jurés, souvent tout ça en même temps. Ils proviennent du fond des âges et pourtant sont d’aujourd’hui. Ils passent leur vie à attendre d’être au sommet et sitôt la montagne gravie, leur chute s’amorce. Autour d’eux, leurs alliés, leurs conspirateurs, leur cour, le champ de bataille. Au-dessus d’eux, les femmes, à la fois souveraines et victimes, pris malgré elles dans les rets des grandes machinations, broyées par les mâchoires de l’Histoire en marche, se défendant corps et âmes pour ne pas sombrer dans la folie et l’ivresse du pouvoir. Sur les têtes de ces cinq hommes : l’éclat d’une couronne, souvent creuse. Car ils ne sont rois que parce que vous vous inclinez.

Mise en scène : Frédéric Dubois
Assistance à la mise en scène : Stéphanie Capistran- Lalonde
Direction artistique : Patrice Dubois
Concepteur lumière et environnement scénique : Martin Labrecque
Assisté de Marie-Aube St-Amant Duplessis
Costumes : Romain Fabre
Accessoires : Fanny Denault
Musique : Philippe Brault et Nicolas Basque
Vidéo : Gabriel Coutu-Dumont
Productrice : Julie Marie Bourgeois
Direction de production : Caroline Ferland
Direction technique : Julie-Anne Parenteau-Comfort

Complicités artistiques : Brigitte Haentjens, Olivier Coyette, Claude Poissant Catherine La Frenière et Romain Fabre.

Avec Alex Bergeron, Olivier Coyette, Jean-Michel Déry, Alex Desmarais, Patrice Dubois, Hugues Frenette, Jonathan Gagnon, Louise Laprade, Marie-Laurence Moreau, Étienne Pilon, Jack Robitaille, Isabelle Roy, Alexandrine Warren

La famille se crée en copulant

De Jacob Wren

 

Synopsis

Bienvenue dans la demeure de la famille occidentale contemporaine! D’abord, quelques photos de famille. De brefs instants volés au quotidien, des confidences, une thérapie, une réconciliation. Puis, au salon, la lumière crue d’une télé. Au bulletin de nouvelles, l’effondrement du monde en direct et en couleurs. À la cuisine, autour de la table du déjeuner, une famille et son locataire, théoricien du complot. Forcément, son délire paranoïaque laisse des traces… Bienvenue chez nous!

 

Auteur : Jacob Wren
Mise en scène : Frédéric Dubois
Assistance à la mise en scène : Adèle Saint-Amand
Conception : Pascal Robitaille, Yasmina Giguère, Marie-Renée Bourget Harvey, Caroline Ross
Direction artistique : Frédéric Dubois
Production : Théâtre des Fonds de Tiroirs
Régie : Charlotte Legault
Direction de production : Julie Marie Bourgeois
Direction technique : Pierre Gagné
Distribution : Eliot Laprise, Valérie Laroche, Claudiane Ruelland, Réjean Vallée, Isabelle Vincent

 

Achat de billets

Inespere-560x315-Theatre

Ines Pérée et Inat Tendu

De Réjean Ducharme

 

Synopsis

Deux orphelins en quête d’une place sur la terre : Ines Pérée et Inat Tendu, une odyssée, un vrai périple. Ils naviguent et n’ont pas encore trouvé. Ils cherchent, fouillent, scrutent, explorent… Ils viennent avec leurs idées, une en forme de violon et l’autre de papillon, des idées qui parfois s’envolent et qui grincent. Des idées aux formes étranges pour décrypter ce monde étrange. Ils ont un cœur qui gronde. Ils ont couru, se sont fatigués, cherchent toujours sans relâche. Entre une vétérinaire pleine de poux, une sœur et son matou, un médecin fou et un gourou, leurs cœurs balancent. Le seul coupable de cette errance est le siècle qui les a adoptés. Un siècle qui, comme Saturne, dévore ses propres enfants. Happés par le temps, ils sont Ines Pérée et Inat Tendu, vos compagnons de voyage…

 

Texte : Réjean Ducharme
Mise en scène et scénographie : Frédéric Dubois

 

Achat de billet

Tout ce qui tombe

No tags  

Tombre-560x315-Theatre

Tout ce qui tombe

de Véronique Côté
Une coproduction du Théâtre du Trident
Une codiffusion du Théâtre d’Aujourd’hui

 

Synopsis

Trois décennies, quatre histoires d’amour, six destinées qui s’entremêlent. Des rencontres qui déclenchent tempêtes, remises en question, abandons. Jusqu’où ces couples seront-ils prêts à aller ? La fragilité des individus, confrontés seuls à la réalisation de leurs rêves, les fait chanceler : partir ou rester ? Vivre ou disparaître ? Qu’est-ce qui est juste ? S’enfuir ou s’embrasser ? Un texte émouvant, où toutes les questions sont empreintes des grands tourments de notre époque. Des départs qui font que tout s’effondre, des personnages qui tremblent, et des histoires qui consolent. Cette création d’une auteure de Québec, Véronique Côté, est présentée en première mondiale. Elle propose un voyage au cœur de la vie, entre l’Allemagne et le Québec, de 1989 à 2009.

 

Mise en scène : Frédéric Dubois
Interprétation : Catherine-Amélie Côté, Steve Gagnon, Marie-Hélène Gendreau, Julianna Herzberg, Benoît Mauffette, Olivier Normand, Édith Patenaude
Décors : Marie-Renée Bourget Harvey
Costumes : Yasmina Giguère
Éclairages : Caroline Ross
Musique originale : Pascal Robitaille
Projections : Lionel Arnould
Régie : Adèle Saint-Amand

 

Achat de billet

VieetMort-560x315-Theatre

Vie et mort du Roi boiteux

De Jean-Pierre Ronfard

 

Synopsis

Épopée sanglante et grotesque en six pièces et un épilogue. Dans le quartier de l’Arsenal, la lutte de deux familles rivales, les Roberge et les Ragone… D’un bout à l’autre de la terre, les aventures de tout un peuple mystifié… Entre une mère et son fils, une longue histoire d’amour, de provocation et de mort… Sur le théâtre du monde, une horde de personnages, agités par des passions contradictoires, se prennent tous pour des reines et des rois, mais ils boitent…

 

Texte : Jean-Pierre Ronfard
Mise en scène : Frédéric Dubois

 

Achat de billet

Montage-560x315-Theatre

La montage rouge (sang)

De Steve Gagnon

 

Synopsis

Un an après le suicide de son amoureux, une jeune femme retourne sur la montagne rouge où ils avaient l’habitude de se rendre ensemble. Profondément démunie face à la mort de celui qu’elle a immensément aimé, elle peine à se reconstruire. En se rendant en pèlerinage sur les lieux de ce qui fut autrefois leur refuge, elle choisit d’inventer son propre rituel de deuil dans l’espoir de s’affranchir de sa douleur « une bonne fois pour toutes ». Premier volet d’un triptyque en cours d’écriture, La montagne rouge (SANG) de Steve Gagnon révèle une plume inusitée. Remarquable dans son expressivité comme dans ses silences, son écriture poétique évite subtilement les clichés et atteint le seuil de l’émotion. Inspiré par l’intensité qui émane des personnages de Gagnon, le metteur en scène Frédéric Dubois a souhaité approfondir leur quête de sens et de lumière en réponse à l’absurdité ambiante. Du coup, la collaboration Gagnon-Dubois s’est tout naturellement inscrite dans le « cycle du NON » amorcé depuis peu par le Théâtre des Fonds de Tiroirs, un cycle articulé autour du refus des compromis, de l’abrutissement et d’une existence sans poésie. Pour Dubois, qui s’est efforcé de donner corps à l’absence dans un espace où la mémoire explose, « l’intimité que demande l’histoire, comme un secret dit à l’oreille, nous permet d’explorer un tout petit lieu, un coin de salle de répétition, un tas de terre, un espace juste assez grand pour que deux corps puissent s’enlacer? ». Un espace où la réconciliation avec la vie devient possible.

 

Achat de billet

Texte — Eugène Ionesco

Mise en scène — Frédéric Dubois

Une production du Théâtre des Fonds de Tiroirs, présentée par le Théâtre Denise-Pelletier

 

Comédiens de La Cantatrice chauve au Théâtre : jupes, manteaux et cigarettes

 

DISTRIBUTION

Simon Dépot, Monelle Guertin, Éliot Laprise, Catherine Larochelle, Pierre Limoges, Ansie St-Martin

 

CONCEPTEURS ET COLLABORATEURS

Julie Marie Bourgeois, Marie-René Bourget Harvey, Caroline Ferland, Yasmina Giguère, Renaud Pettigrew, Pascal Robitaille, Jennifer Tremblay

 

Que se passe-t-il lorsque des personnages anglais ordinaires, installés dans un décor anglais ordinaire, discutent de choses anglaises ordinaires? Les Smith, famille traditionnelle londonienne, reçoivent les Martin pour la soirée. Le capitaine des pompiers leur rend aussi visite. Une série d’événements malencontreux nuira au bon déroulement des choses. Ils en perdront toute logique.

 


 

La Leçon

Texte — Eugène Ionesco

Mise en scène — Frédéric Dubois

Une production du Théâtre des Fonds de Tiroirs, présentée par le Théâtre Denise-Pelletier

 

Lecon-560x315-Theatre

 

Une bachelière énergique prend un cours particulier chez un vieil enseignant, en vue de son doctorat. La leçon commence par des notions élémentaires de calcul, suit alors un cours magistral de linguistique. Le professeur, de plus en plus agressif et autoritaire, s’obstine à enseigner une matière incompréhensible.

 

*Avant chaque représentation, le public pige au hasard le nom des deux comédiens qui se donneront la réplique.